Mobilité

La Nasa résout le mystérieux bug sur la sonde spatiale

La Nasa résout le mystérieux bug sur la sonde spatiale Voyager 1


Après 45 ans de périple, la sonde Voyager 1 évolue hors de notre système
solaire. Elle est devenue le vaisseau spatial le plus éloigné de la Terre.
Mais elle est affectée par des problèmes techniques liés à la distance et à
son âge. Bonne nouvelle, le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa vient
d’annoncer qu’il avait résolu un bug affectant la transmission de données.


L’agence spatiale américaine a

révélé
l’existence de ce problème en mai dernier, reconnaissant que son origine
était un mystère. Le système d’articulation et de contrôle d’attitude
(AACS) de Voyager 1 renvoyait des données télémétriques incohérentes.
L’AACS est chargé de positionner le vaisseau spatial et de s’assurer que
son antenne est orientée dans la bonne direction pour communiquer avec la
Terre. Pour autant, la sonde semblait fonctionner normalement.


Il est évidemment complexe de diagnostiquer et de résoudre un problème à la
distance où se trouve Voyager 1. Mais l’équipe a fini par trouver la
solution : «

L’AACS avait commencé à envoyer les données de télémétrie par le biais
d’un ordinateur de bord dont on sait qu’il a cessé de fonctionner il y
a des années, et l’ordinateur a corrompu les informations

», a

expliqué
le JPL. La solution consistait à demander à l’AACS de basculer sur un autre
ordinateur pour l’envoi des données.

Les ingénieurs ne savent pas
pourquoi ce bug est apparu


Bien que la solution semble simple, le problème laisse entrevoir la
possibilité d’une défaillance plus profonde. Les ingénieurs ne savent pas
pourquoi ce bug est apparu, mais un autre ordinateur envoyant une commande
erronée pourrait en être l’origine. Suzanne Dodd, responsable du projet
Voyager, a déclaré que l’équipe était prudemment optimiste, et qu’elle
continuerait à analyser le problème.


Voyager et sa sœur jumelle

Voyager 2
ont été lancées en 1977. Elles se trouvent toutes deux en dehors de notre
système solaire. Le compte Twitter de Voyager, qui s’exprime à la première
personne au nom de la sonde, a

tweeté
: «

L’équipe m’a déclaré en bonne santé, ce qui est génial, car j’ai encore
plus d’exploration interstellaire à accomplir !

».




Article de CNET.com adapté par CNETFrance


Image : Nasa




Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page