Mobilité

Il découvre par hasard les restes d’un dinosaure géant dans

Il découvre par hasard les restes d'un dinosaure géant dans son jardin


Une arrière-cour sans prétention dans le centre du Portugal s’est
transformée en un site d’excavation pour les restes de ce qui pourrait être
un dinosaure d’une taille record sur le continent européen.


Tout a commencé en 2017, lorsqu’un homme habitant la ville de Pombal a
repéré des fragments d’ossements fossilisés en creusant son jardin en vue
de construire une extension. Il a contacté des chercheurs pour leur faire
part de cette découverte et, depuis, des paléontologues s’affairent sur le
site pour déterrer des fragments fossilisés de ce qu’ils pensent être le
plus grand sauropode trouvé en Europe à ce jour.


Les sauropodes, qui comptent parmi les plus grands animaux ayant vécu sur
Terre, avaient une petite tête au sommet d’un long cou, une longue queue et
quatre pattes épaisses. Ces herbivores arpentaient la Terre il y a 150
millions d’années, atteignant une hauteur vertigineuse de 12 mètres et une
longueur de 25 mètres.

dinosaure portugal 1 


Au début du mois, l’équipe de recherche a recueilli dans le jardin des
vertèbres de ce qui pourrait être un brachiosaure, ainsi que des côtes,
dont une mesurant environ trois mètres de long. La façon dont ces fragments
sont situés laisse espérer aux chercheurs d’autres découvertes sur le site
de Pombal.


«

Il n’est pas habituel de trouver toutes les côtes d’un animal comme
celui-ci, et encore moins dans cette position, conservant leur posture
anatomique d’origine

», a déclaré Elisabete Malafaia, chercheuse postdoctorale à la Faculté des
sciences de l’Université de Lisbonne. «

Ce mode de conservation est relativement peu fréquent dans les archives
fossiles des dinosaures, en particulier des sauropodes, du Jurassique
supérieur portugais.

»


Les chercheurs vont poursuivre leurs fouilles dans le jardin de Pombal, et
peut-être au-delà, pour mieux comprendre le registre fossile des vertébrés
du Jurassique supérieur de la région.




Article de CNET.com adapté par CNETFrance


Images : Faculty of Sciences of the University of Lisbon


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page