Informatique

De la conformité à l’opportunité : l’accessibilité numérique

De la conformité à l'opportunité : l'accessibilité numérique

Le passage du travail, du commerce et de la vie sociale au virtuel, pendant la pandémie de COVID-19, a mis en lumière les problèmes d’accessibilité du numérique. Les personnes en situation de handicap sont en effet souvent dans l’incapacité d’accéder aux fonctions de base des sites web et des applications. Alors que certaines entreprises font de grands progrès en matière d’accessibilité numérique, cela reste toutefois insuffisant. Il est d’ailleurs surprenant qu’à mesure que le monde devient technologique, et que de plus en plus de choses sont rendues accessibles, de moins en moins de choses le soient réellement. 

En outre, servir la communauté des personnes en situation de handicap représente également une opportunité de marché importante. À l’échelle mondiale, cette population représente pas moins de 8 000 milliards de dollars de revenus disponible selon Accenture, car plus susceptible de souscrire auprès d’entreprises dont elles peuvent facilement utiliser les services et plateformes en ligne.

Une étude de Nielsen a en effet révélé que les personnes handicapées sont plus susceptibles d’être fidèles aux marques, à faire davantage d’achats et à dépenser des sommes plus importantes que le consommateur lambda.

De la conformité à l’opportunité

Dans le cadre de l’accessibilité numérique pour les personnes en situation de handicap, les organisations doivent veiller à ce que l’ensemble des utilisateurs concernés puissent utiliser exactement la même technologie, indépendamment de leur infirmité.

Ainsi, l’utilisation accrue de l’internet a incité de nombreux pays à intégrer l’accessibilité du web aux législations en place au niveau des droits civils qui protègent les personnes handicapées. D’autres, ont créé de nouvelles lois en faveur d’un internet plus accessible. La France a notamment signé un décret, en juillet 2019, exigeant que les entreprises de plus de 250 millions de chiffre d’affaires, ainsi que les services publics, rendent leurs outils numériques accessibles de tous. 

En outre, afin de veiller à la bonne application de ces exigences, des normes ont été définies dans chaque pays. En France, le Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité (RGAA) permet notamment de définir les exigences et les processus d’évaluation afin de rendre compte de l’accessibilité, ou non, d’un site web pour une population en situation de handicap. Aussi, ces normes s’additionnent à celles mises en place par l’Union Européenne, basées sur les Web Content Accessibility Guidelines (WCAG 2.0). Ces lignes directrices font en sorte que les organisations respectent quatre principes : la perceptibilité, l’opérabilité, la compréhensibilité et la solidité.

De nombreuses entreprises ont axé leur stratégie d’accessibilité numérique sur le respect de ces législations, et non pas sur l’obligation « morale » de permettre à tout un chacun de profiter des outils numériques. L’accent est donc mis en priorité sur la limitation des risques. 

S’il est vrai que cette dernière fût le catalyseur de nombreuses initiatives en matière d’accessibilité, elle a également entraîné un véritable changement dans la façon dont les entreprises appréhendent leurs expériences numériques et leurs utilisateurs. En intégrant l’accessibilité dès le début d’un projet, l’organisation est en mesure de concentrer ses efforts sur les actions à plus fort impact.

Par ailleurs, la pandémie a également accéléré ce changement d’état d’esprit en faveur de l’innovation, selon un récent rapport de l’International Labor Organization (ILO). « [La COVID-19 a] considérablement accru la visibilité de l’impact du numérique sur le lieu de travail… et, globalement, l’impact de la pandémie a encore accéléré la transformation numérique. Elle a également ‘normalisé’ l’adoption de technologies inclusives, et de nombreuses entreprises disposent effectivement de solutions et de pratiques d’accessibilité bien établies autour de la mobilité, de la vision, de l’audition, et de plus en plus dans le domaine du handicap cognitif et de la neurodiversité. » Face au marché que représente la population en situation de handicap, l’accessibilité numérique doit donc être vue comme une opportunité plutôt que comme une question de conformité.

Vers davantage d’accessibilité numérique

Cependant, le chemin est encore long. Pour que les entreprises soient inclusives et accessibles, elles requièrent un état d’esprit centré sur l’humain et inclusif dans la manière dont les entreprises créent leurs produits et services. La plupart des organisations ont encore beaucoup de travail à faire. Cependant, il est impératif que toutes les expériences, y compris les produits, les supports de contenu et les sites web, soient conçus de manière inclusive.

Pourtant, très peu d’entreprises reconnaissent que l’accessibilité numérique doit faire partie intégrante de leurs stratégies de transformation numérique, selon le rapport de l’ILO susmentionné. Elles ne parviennent pas à comprendre l’impact positif et universel d’investissements dans l’accessibilité numérique, et qu’il s’agit d’une condition préalable à une embauche durable et évolutive au service des personnes ayant des capacités différentes. Au-delà du simple avantage pour les utilisateurs en situation de handicap, le fait de se concentrer sur l’accessibilité du web et du contenu améliore la perception de la marque, facilite l’inclusion sociale et crée une meilleure expérience pour tous les utilisateurs.

Finalement, si l’accessibilité émerge, la situation peut – et doit – évoluer. Ainsi, la technologie de l’accessibilité numérique continuera de s’améliorer grâce aux progrès de technologies telles que l’intelligence artificielle ou le machine learning. Toutefois, il est essentiel que les entreprises accordent à l’accessibilité numérique l’attention qu’elle mérite. Aujourd’hui, plus que jamais, la technologie contribue à rendre le monde plus inclusif. C’est pourquoi, les décideurs doivent œuvrer ensemble pour passer de la théorie à la pratique et améliorer le quotidien de milliers d’individus à travers le monde.




Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page