Mobilité

CES 2022 : En pleine vague COVID, AMD et OnePlus se

CES 2022 : En pleine vague COVID, AMD et OnePlus se retirent, rejoignant Microsoft, Google et Intel

Les principaux exposants du CES 2022 ont annoncé leur intention de pivoter
vers une présence uniquement virtuelle au lieu d’assister au salon de Las Vegas.
AMD et OnePlus ont tous deux déclaré mardi qu’ils prévoyaient de passer au
distanciel uniquement, rejoignant ainsi une longue liste qui comprend T-Mobile,
Microsoft, Google, Intel et bien d’autres, suite à un pic d’infections au
coronavirus et sa variante omicron. Le salon est toujours prévu pour le 5
janvier à Las Vegas.

« Après mûre réflexion, AMD a décidé d’annuler sa présence en personne au CES
2022 de Las Vegas et de passer à une expérience virtuelle. Bien que la AMD 2022
Product Premiere (NDLR : première conférence) ait toujours été prévue comme un
livestream uniquement, nos engagements en personne vont maintenant passer au
virtuel dans l’intérêt de la santé et de la sécurité de nos employés,
partenaires et communautés », a déclaré AMD dans un communiqué. La société
prévoit toujours de faire ses annonces le 4 janvier en mode virtuel.

Alors que le fabricant de téléphones OnePlus n’avait pas prévu de présence
officielle à Las Vegas, la société abandonne ses projets de présentation, a
confirmé CNET. La nouvelle avait déjà été rapportée par Mark Gurman de
Bloomberg. La rumeur veut que OnePlus présente le téléphone OnePlus 10 Pro au
salon
, et le PDG Pete Lau a annoncé la semaine dernière sur le réseau social
Weibo que le téléphone serait dévoilé en janvier.

Microsoft a aussi confirmé son changement de plan vendredi, en invoquant des
problèmes de santé : « La santé et le bien-être de nos employés sont notre
priorité absolue. Après avoir examiné les dernières données sur l’évolution
rapide de la situation COVID, Microsoft a décidé de ne pas participer en
personne au CES 2022 », a indiqué l’entreprise dans une déclaration envoyée par
courriel. Microsoft a indiqué qu’elle participerait au salon de manière
virtuelle.

Malgré l’allongement de la liste des exposants sortants, la Consumer
Technology Association, qui gère le CES, a déclaré jeudi que d’autres exposants
avaient signé pour un espace physique au salon. « Alors que nous avons récemment
reçu 42 annulations d’exposants (moins de 7 % de notre surface d’exposition),
depuis vendredi dernier nous avons ajouté 60 nouveaux exposants pour notre
événement ».

Bien que des entreprises de premier plan annoncent des retraits, le CTA a
souligné que le salon accueillait également des petites et moyennes entreprises.

La propagation rapide de la variante omicron et l’augmentation des cas de
COVID-19 inquiètent de nombreuses personnes. Le 20 décembre, les États-Unis ont
dépassé les 291 000 nouveaux cas quotidiens – le chiffre le plus élevé depuis le
pic de la pandémie le 8 janvier 2021, lorsque les États-Unis ont franchi la
barre des 294 000 nouveaux cas quotidiens, selon le CDC.

Le CTA a déclaré qu’il pense que l’événement peut se poursuivre en raison des
exigences en matière de vaccination et de masque, de la disponibilité des tests
COVID pour les participants, des mesures de distanciation sociale et de la
baisse de la fréquentation.

La vague de départs a semblé commencer la semaine dernière lorsque T-Mobile a
déclaré que son PDG, Mike Sievert, n’était plus censé faire une présentation
principale, que ce soit en personne ou virtuellement, et que l’entreprise
prévoyait de « limiter considérablement » sa présence physique au salon.

Voici la liste des quelques entreprises qui ont changé d’avis sur leur
participation au CES et les raisons invoquées :

  • T-Mobile : La « grande majorité » de son équipe ne se rendra pas à Vegas, mais
    l’entreprise restera un sponsor. « Nous donnons la priorité à la sécurité de
    notre équipe et des autres participants avec cette décision », a déclaré
    l’opérateur dans un communiqué. « Toute l’équipe de T-Mobile attend avec
    impatience un CES 2023, qui, nous l’espérons, comprendra une keynote sur scène
    devant un public en direct. » 
  • Microsoft : « La santé et le bien-être de nos
    employés sont notre priorité absolue. Après avoir examiné les dernières données
    sur l’évolution rapide de la situation COVID, Microsoft a décidé de ne pas
    participer en personne au CES 2022 », a déclaré l’entreprise dans un communiqué
    vendredi.
  • Google et Waymo : « Nous avons suivi de près le développement de la
    variante omicron, et avons décidé que c’était le meilleur choix pour la santé et
    la sécurité de nos équipes », a déclaré jeudi un porte-parole de Google. Waymo,
    propriété d’Alphabet, qui se concentre sur les voitures à conduite autonome, a
    fait une déclaration similaire.
  • GM : L’entreprise n’enverra pas d’employés ou
    de cadres au salon, a rapporté Reuters jeudi. La PDG Mary Barra prononcera son
    discours d’ouverture en ligne. 
  • Meta : « Par excès de prudence et de soins
    pour nos employés, nous ne participerons pas au CES en personne en raison de
    l’évolution des préoccupations de santé publique liées au COVID-19 », a déclaré
    Meta mardi.
  • Twitter : « La sécurité et la santé de nos employés et de nos
    partenaires sont notre priorité n° 1. Dans cette optique, en raison du pic de
    cas de COVID à travers le pays la semaine dernière, nous avons décidé d’annuler
    notre présence en personne au CES le mois prochain », a déclaré Twitter
    mardi.
  • TikTok : « À la lumière de l’augmentation des cas positifs de COVID-19
    à travers le pays, TikTok a décidé d’accueillir une expérience virtuelle TikTok
    CES pour nos marques et partenaires », a déclaré la société mercredi.
  • AT&T
    : « La santé et la sécurité de nos employés et de nos clients sont une priorité
    absolue, nous avons donc décidé de renoncer à une participation en personne au
    CES 2022 », a déclaré un porte-parole mercredi.
  • Lenovo : L’entreprise a
    annoncé ses plans jeudi.
  • Intel : Le fabricant de puces a déclaré jeudi qu’il
    réduirait sa présence. « Après avoir consulté les autorités sanitaires et dans
    l’esprit de la politique de sécurité d’Intel, nos plans pour le CES
    s’orienteront vers une expérience virtuelle en direct, avec un minimum de
    personnel sur place », a déclaré Intel.
  • Amazon et Ring : « En raison de
    l’évolution rapide de la situation et de l’incertitude entourant la variante
    omicron, nous n’aurons pas de présence sur place au CES », a déclaré Amazon. Un
    porte-parole de Ring, la filiale de sécurité domestique d’Amazon, a publié une
    déclaration identique.
  • Nvidia : L’entreprise s’est montrée prudente et
    devrait prononcer un discours virtuel le 4 janvier à 8 h PT, a déclaré un
    porte-parole.
  • AMD : L’entreprise transfère tous ses plans en présentiel vers
    le virtuel, et fera tout de même ses annonces à la presse le 4 janvier.

Ces décisions font suite au fait que les États-Unis ont atteint le triste cap
des 800 000 décès dus au virus COVID-19 au début du mois, d’après le Johns
Hopkins Coronavirus Resource Center.

Article de CNET.com adapté par CNET France


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page