Mobilité

Zhurong, le premier rover chinois sur Mars est peut-être en

Zhurong, le premier rover chinois sur Mars est peut-être en difficulté


L’avenir du charismatique rover chinois Zhurong sur Mars
semble incertain. Le petit rover à énergie solaire est
entré en hibernation en mai 2022 en raison d’une intense tempête de
poussière martienne. Il devait se réveiller en décembre dans des conditions
plus chaudes et moins poussiéreuses, mais rien ne confirme qu’il fonctionne
encore.


Le rover de l’Administration spatiale nationale chinoise a touché la
surface de Mars en mai 2021 dans le cadre de la mission Tianwen-1, qui comprenait également un orbiteur et un
atterrisseur. Andrew Jones, un journaliste spécialisé dans
le programme spatial chinois, a rapporté lundi dans


SpaceNews


que la mission pourrait avoir des problèmes et que Zhurong pourrait
potentiellement être perdu.


En attente du signal du rover


Les détails sur le statut actuel de la mission sont vagues, ce qui n’est pas inhabituel pour le programme spatial chinois. Le


South China Morning Post


a cité des sources anonymes indiquant que les scientifiques attendaient
toujours un signal du rover et espéraient que l’orbiteur Tianwen-1 pourrait
capturer des images depuis l’orbite.


Des questions ont été posées sur Tianwen-1 et sur

le bon fonctionnement des communications

avec l’orbiteur.

Jones a partagé

une brève mise à jour de l’Académie de technologie des vols spatiaux de
Shanghai indiquant que le vaisseau spatial fonctionne normalement.


Les inquiétudes concernant la mission perdureront jusqu’à la sortie d’une
mise à jour plus complète.


Zhurong est situé dans une zone de plaines appelée Utopia Planitia. Le rover a pris un

adorable selfie

et a parcouru plus d’un kilomètre à la surface de la planète. Cette mission
historique a fait de la Chine le seul pays, après les États-Unis, à
exploiter un rover sur Mars.


Même si Tianwen-1 et Zhurong ne reprennent jamais contact avec la Terre, la
mission sera considérée comme un succès. Le rover a
largement dépassé son espérance de vie initiale de trois mois et a obtenu une
prolongation de sa mission. Si la poussière est le coupable ultime de sa
disparition, il sera en bonne compagnie avec le rover Opportunity et l’atterrisseur InSight de la NASA.


Mars est un endroit difficile pour une machine, surtout si elle a besoin de
la lumière du soleil pour fonctionner.




Article de CNET.com adapté par CNET France


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page