Informatique

Le nouveau Sky Train chinois flotte grâce à des aimants et à

Le nouveau Sky Train chinois flotte grâce à des aimants et à l'IA

Selon un article du South China Morning Post, la Chine a lancé ce mois-ci son « Red Rail », la première ligne à sustentation magnétique au monde. Le « train du ciel » Maglev peut rester à flot grâce à des aimants permanents, même en l’absence d’alimentation électrique.

Le rail expérimental de 800 mètres de long est situé dans le sud de la Chine. Un train Maglev (dit aussi train à sustentation magnétique) classique glisse au-dessus de sa voie, est soutenu par la répulsion magnétique et propulsé par un moteur linéaire. Celui-ci, en revanche, se déplace sous la voie à une vitesse de 80 km/h. Il fonctionne à environ 10 mètres au-dessus du sol et n’a aucun contact physique avec le rail.

Après quelques essais, les autorités locales ont indiqué que la ligne pourrait même atteindre plus de 7 kilomètres et que sa vitesse opérationnelle maximale pourrait atteindre 120 km/h.

train3

Le Red Rail utilise de puissants aimants qui produisent une force de répulsion constante suffisamment puissante pour suspendre dans les airs un train de 88 passagers. Ces aimants permanents sont présents à la fois dans le rail et dans le bras qui entoure le train, ce qui fait que le bras et le train se repoussent mutuellement, et suspendent le train.

Selon les chercheurs de l’université des sciences et technologies de Jiangxi, le train flottant est plus efficace que les autres systèmes à sustentation magnétique, car seule une petite quantité d’électricité est nécessaire pour le propulser, la technologie génère peu de radiations électromagnétiques et son coût de construction est 10 fois moins élevé que celui d’un métro.

train2 

Les lignes Maglev classiques qui utilisent l’électricité sont mauvaises pour l’environnement, car le fort champ électromagnétique qu’elles génèrent peut avoir un effet négatif, y compris sur la santé des personnes vivant à proximité.

Malgré tous ses avantages, la technologie Maglev flottante présente de nombreux défis, notamment celui de maintenir la stabilité du train dans un état de flottement non alimenté. Les chercheurs ont réalisé des percées en matière de contrôle et de sécurité opérationnelle des trains en utilisant de nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle.

Source : ZDNet.com




Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page