Mobilité

L’Arcom et les FAI se mettent en ordre de bataille contre

L'Arcom et les FAI se mettent en ordre de bataille contre les IPTV

L’Arcom, les opérateurs (Orange, Bouygues Télécom, Iliad et SFR) et l’Association pour la protection des programmes sportifs (APPS) ont signé un accord afin de renforcer la lutte contre la diffusion illicite de contenus sportifs.

Le coupe de grâce ?

Les services IPTV représentent la cible principale et cela, même si leur audience a diminué de moitié (-49 %) au premier semestre 2022. Il faut dire que les actions se sont multipliées, 1 299 sites illégaux ont été bloqués en 2022.

« La conclusion de cet accord est l’aboutissement d’un véritable travail d’équipe qui a désormais vocation à se poursuivre, pour anticiper l’évolution des usages, protéger les droits et permettre leur juste rémunération. La lutte contre le piratage sportif sur internet protège les grandes compétitions qui nous rassemblent comme elle protège le financement du sport amateur, dont la pratique dans nos territoires participe à leur vitalité, favorise l’inclusion et encourage la cohésion. » Roch-Olivier Maistre, président de l’Arcom.

Concrètement, la signature de cet accord apporte un cadre contractuel et technique aux FAI afin d’accélérer les blocages lorsque des noms de domaine frauduleux sont signalés. « Fruit d’un dialogue constructif avec l’Arcom et les fournisseurs d’accès à internet, cet accord va permettre d’accélérer et de massifier la lutte contre le piratage sportif », précise justement Maxime Saada, président de l’APPS

Source


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page