Finance

La croissance à plusieurs visages des fonds de private

Grégoire Langhade, Natixis CIB

Face à sa forte croissance, l’industrie du non coté doit s’organiser et se structurer pour faire face aux enjeux de valeur. Le point de vue de Grégoire Langhade, MP Natixis CIB.

Il n’est pas nouveau que l’industrie du capital investissement (buy-out et infra) surperforme les indices équivalent d’actifs cotés avec, pour prendre l’exemple de la France, une performance de 12% en moyenne sur période longue et 50% des véhicules qui affichent un TRI supérieur à 9%[i]. Ce qui est plus récent, est l’accélération de la croissance du secteur. En 2021, 88% des levées de fonds de buy-out mondiales avaient atteint ou dépassé leur hard cap [ii], en augmentation moyenne de 20%[iii]. De cette résilience au Covid, avec 54% des investisseurs au niveau mondial qui confirment [iv] en 2022 que sur les deux dernières années ils avaient renforcé leur allocation dans le private equity, les sponsors français tirent particulièrement bien leur épingle (…)


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page