Informatique

ZD Tech : Un vent syndical souffle sur les GAFAM

ZD Tech : Un vent syndical souffle sur les GAFAM

Bonjour à tous et bienvenue dans le ZD Tech, le podcast quotidien de la rédaction de ZDNet. Je m’appelle Clarisse Treilles et aujourd’hui, je vous explique pourquoi le vent syndical qui souffle sur les GAFAM est encore très mesuré.

Samedi 18 juin 2022, voilà une date que l’état-major d’Apple n’est pas près d’oublier. C’est en effet le jour qu’ont choisi les employés d’un Apple Store de Baltimore pour voter leur adhésion à un syndicat. Et c’est une première aux Etats-Unis pour la marque à la pomme !

Pour comprendre le contexte, il faut revenir un peu en arrière. La pandémie et l’inflation touchent durement les salariés depuis plusieurs mois. Conséquence : une vague de syndicalisme gagne les entreprises américaines de la tech. Les revendications des employés contestataires ? Des salaires plus élevés, et une plus grande force de négociation avec leurs employeurs.

Apple n’est pas un cas isolé, et les entrepôts d’Amazon sont aussi sur le front. Souvenez-vous, c’était au printemps dernier, des employés d’un centre de tri new-yorkais créaient le premier syndicat de l’histoire du géant de Seattle.

Symbole

Mais si ces deux victoires sont symboliques, elles restent des exceptions. Il faut rappeler que les salariés d’Apple n’en étaient en rien à leur coup d’essai : plus tôt dans l’année, une tentative avait en effet échoué dans un Apple Store d’Atlanta. Et sur les 270 magasins que compte Apple aux Eats-Unis, il n’est pas exagéré de dire que le chemin sera long… et semé d’embûches !

D’autant plus que ce n’est pas la direction qui va les aider ! Son but ? Décourager les équipes qui tentent d’organiser un vote syndical. Ses arguments ? Un intermédiaire compliquerait les rapports entre Apple et ses salariés. Le géant de Cupertino préfère mettre l’accent sur la confiance et l’évitement des conflits.

Des bâtons dans les roues

Chez Amazon aussi, la bataille promet d’être rude. Ces deux derniers mois, deux tentatives de formation d’un syndicat ont déjà échoué.

Pourtant, la victoire retentissante de l’Amazon Labor Union à New York était prometteuse ! Mais elle n’a pas été suivie d’effets. Et les tensions se cristallisent entre le syndicat et Amazon. Le géant du e-commerce essaye même de faire annuler l’élection. La raison ? Les employés auraient été intimidés par les organisateurs pour voter oui.

La bataille s’annonce longue pour les salariés des GAFAM. Mais qui sait, la brise syndicale pourrait devenir un ouragan contestataire.




Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page