Mobilité

Netflix : 3 séries singulières à regarder ce soir

Netflix : 3 séries singulières à regarder ce soir

Comme tous les mercredis, la rédaction de CNET France est là pour vous suggérer quelques programmes à voir ou revoir sur la plateforme de SVOD Netflix. Ce soir, on se penche sur trois séries très différentes les unes des autres pour qu’il y en ait pour tous les goûts.

S’abonner à Netflix >

Découvrez aujourd’hui Merry Happy Whatever, The Sinner et Emily in Paris.

Quelles séries voir ou revoir sur Netflix ce soir ?

Une série comique : Merry Happy Whatever

Synopsis

Le patriarche d’une famille compliquée doit gérer le stress des fêtes de fin d’année tandis que sa plus jeune fille décide de présenter son petit ami à tout le monde. 

L’avis de CNET France

Merry Happy Whatever est une sitcom de Noël sortie il y a deux ans sur Netflix mais dont le format, avec ses rires enregistrés, pourrait laisser penser qu’elle vient tout droit des années 1990/2000. Avec seulement une petite saison à son actif, il ne faut pas s’attendre à un programme d’une qualité renversante lorsqu’on lance cette série sur la plateforme de streaming, mais plutôt à quelque chose de divertissant et idéal pour se mettre dans l’ambiance des fêtes.

Loufoque et amusante, Merry Happy Whatever nous invite à joindre la famille Quinn pendant les fêtes de fin d’année et propose une histoire relativement banal – le petit ami venant rencontrer la famille de sa chère et tendre pour la première fois pour Noël n’étant pas un postulat de départ particulièrement original. Et pourtant il est facile de se laisser porter par la série et de s’amuser à suivre les aventures de ses personnages.

Si Dennis Quaid a eu de bien meilleures opportunités par le passé que celle de jouer les papas bougons dans une sitcom de seconde zone pour Netflix, il s’en sort quand même bien dans le rôle de Don, le patriarche de la famille Quinn dont tout le monde à peur. Le reste de la distribution est plutôt convaincant et parvient à rendre les personnages tous plus ou moins attachants.

Merry Happy Whatever n’est pas ce que Netflix fait de mieux, mais c’est une série agréable à voir en période de fêtes, ne serait-ce que pour échapper aux tensions de nos propres réunions de famille.  

  • Regardez la bande-annonce de la série :

Une série emballante : The Sinner

Synopsis

Cette série d’anthologie voit le brillant enquêteur Harry Ambrose se pencher chaque saison sur une affaire criminelle différente qui le pousse à se confronter au recoin les plus sombres de l’âme humaine.

L’avis de CNET France

The Sinner est un thriller complexe et captivant mettant en scène des enquêtes surprenantes dans chacune des saisons de la série. Avec le personnage de Bill Pullman comme fil conducteur à travers chaque saison, la série propose au spectateur des enquêtes aussi captivantes que étonnantes.

Dans la première saison, Jessica Biel joue avec brio le rôle d’une mère de famille commettant un meurtre qui semble gratuit aux premiers abords mais dont les origines sont bien plus complexes qu’elles n’y paraissent. 

La série se penche aussi bien sur la psychologie des suspects que sur celle des enquêteurs, et Bill Pullman est excellent dans la peau d’Harry Ambrose, un flic aussi efficace qu’il est tourmenté. Avec des personnages intrigants et une narration captivante, The Sinner est une série prenante qui oscille souvent entre une atmosphère déstabilisante et des situations particulièrement glauques. 

Cependant, la malédiction des anthologies les rend bien souvent inégales. The Sinner n’échappe pas à cette tendance, et si la première saison est magistrale, les suivantes peinent à lui rendre justice. Il n’en reste pas moins que la première saison au moins est à ne pas manquer, et que la série satisfera un public avide d’intrigue policière et de thriller psychologique. 

  • Regardez une bande-annonce de la série :

Une série sucrée : Emily in Paris

Synopsis

À la suite d’une promotion inattendue, Emily, jeune américaine originaire du Midwest, part s’installer à Paris. Entre deux croissants et une balade en borde de Seine, Emily a alors pour mission d’apporter son point de vue américain à une agence de marketing française. 

L’avis de CNET France

À sa sortie en 2020, la première saison d’Emily in Paris a fait lever les yeux au ciel des spectateurs français. La série est en effet un festival de clichés et de stéréotypes sur la France, certains plus vrais que les autres. De la banalisation de l’adultère au fait que les Françaises portent toutes des bérets, Emily in Paris s’en donne à coeur joie dans sa représentation de la France et surtout de Paris. Mais cela ne l’empêche pas d’être au final une comédie plutôt agréable à suivre une fois que l’on fait l’impasse sur sa vision édulcorée de la capitale.

Emily est une Américaine qui vient vivre en France alors qu’elle ne parle pas un mot de la langue de Molière, et du coup elle est aussi bien confrontée aux différences culturelles entre la France et les Etats-Unis qu’à la barrière de la langue. Cela donne lieu à des situations cocasses dont Emily se sort bien souvent grâce à son charme et sa gentillesse. Elle est en effet un vrai rayon de soleil comparé à ses collègues parisiens aux comportements « stéréotypiquement » hautains. On ne peut que s’attacher au personnage d’Emily et savourer ses aventures comme un plaisir coupable.

Comme de nombreux films américain mettant en scène la France et Paris, Emily in Paris se focalise surtout sur ce qui fait le charme de la Ville Lumière. Emily ne met pas un orteil dans le métro parisien et n’est jamais confrontée à un gros lourdaud qui refuse de la laisser passer son chemin sans lui donner son numéro. Au lieu de ça, Emily enchaîne les promenades au jardin du Luxembourg et les croisières sur la Seine. Ces séquences qui font grincer les dents des Parisiens feront sourire ceux qui ne font pas trop de cas d’une overdose de clichés.

En somme, Emily in Paris est une série amusante qui ne veut pas de mal à la France, alors pourquoi ne pas la voir avec bienveillance ?

  • Regardez la bande-annonce de la saison 1 : 

À lire aussi :


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page