Informatique

Reconnaissance faciale : Microsoft revoit son approche

Reconnaissance faciale : Microsoft revoit son approche

Microsoft supprime certaines fonctionnalités proposées au sein de son offre afin de s’assurer que sa technologie de reconnaissance faciale respecte les directives éthiques en matière d’intelligence artificielle. L’entreprise prévoit de réduire certaines fonctionnalités de reconnaissance faciale pour les nouveaux utilisateurs à partir de cette semaine et pour les utilisateurs existants d’ici un an.

Depuis le 21 juin, les nouveaux clients doivent demander un accès pour utiliser les opérations de reconnaissance faciale dans l’interface de programmation d’application Azure Face, Computer Vision et Video Indexer, selon un nouveau billet de blog. Les clients existants ont un an pour demander et obtenir l’approbation d’un accès continu à ces services en fonction de leurs cas d’utilisation.

Les dirigeants de Microsoft estiment que la limitation de l’accès ajoute une couche supplémentaire de contrôle pour ses services de reconnaissance faciale qui s’aligneront sur les principes d’IA responsable promus par la société. A compter du 30 juin 2023, les clients existants ne pourront plus accéder aux fonctions de reconnaissance faciale si leur demande n’a pas été approuvée.

Des technologies qui pourraient renforcer les stéréotypes et la discrimination

Certaines technologies de reconnaissance faciale comme la détection du flou, de l’exposition, des lunettes, de la position de la tête, des points de repère, du bruit, de l’occlusion et des limites du visage ne nécessiteront pas de demande.

Microsoft entend également se débarrasser des capacités d’analyse faciale conçues pour déduire des états émotionnels et des attributs tels que le sexe, l’âge, le sourire, la pilosité faciale, les cheveux et le maquillage.

La société estime que ce type de fonctionnalités soulevait des questions relatives à la vie privée. Ces caractéristiques pourraient être utilisées à mauvais escient et contribuer à renforcer des stéréotypes ou à des fins de discrimination.

Ménage dans les services

Ces fonctionnalités ne sont plus disponibles pour les nouveaux clients depuis hier, le 21 juin, et ne seront plus disponibles pour les utilisateurs existants après le 30 juin 2023. Microsoft continuera à permettre l’accès à certaines de ces technologies en les intégrant à des services destinés aux personnes handicapées, comme son application Seeing AI.

Microsoft conseille à ses clients d’utiliser des outils et des ressources comme le projet open source Fairlearn et le tableau de bord de l’équité de Microsoft pour comprendre comment Azure Cognitive Services peut être utilisé de manière équitable.

Microsoft dispose également d’une nouvelle interface de programmation pour signaler les problèmes potentiels d’éclairage, de flou et d’autres problèmes de qualité d’image qui peuvent affecter certains groupes démographiques plus que d’autres, d’après Microsoft.

Source : ZDNet.com




Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page