Informatique

ZD Tech : Retour sur l’échec du premier chat vidéo de

ZD Tech : Retour sur l'échec du premier chat vidéo de l'histoire

Bonjour à tous et bienvenue dans le ZD Tech, le podcast quotidien de la rédaction de ZDNet. Je m’appelle Clarisse Treilles et aujourd’hui, je vous explique pourquoi la première solution de visioconférence de l’histoire a connu un échec cuisant sur le plan commercial.

Alors que le chat vidéo semble aujourd’hui parfaitement naturel et intégré à notre routine, au travail comme à la maison, cela n’a pas toujours été le cas. Son ancêtre dans les années 1960 peut en témoigner. Nous allons voir pourquoi une invention techniquement si brillante pour l’époque a échoué à devenir l’outil populaire du quotidien qu’il est à présent.

On parle là du Picturephone, la célèbre invention de Bell Labs, une division de l’opérateur américain AT&T. Cette invention a fait son apparition en 1964, lors de l’exposition universelle de New York.

Le prix à payer pour une expérience unique

Techniquement, l’idée était brillante. Le Picturephone devait permettre aux familles et aux amis de s’entendre et de se voir, le tout à distance, par écran interposé.

Bell utilisait le matériel du réseau téléphonique existant pour produire une vidéo en noir et blanc d’une dizaine de centimètres carrés environ. Le petit plus : la possibilité d’ajuster la taille et la hauteur de l’image, sans avoir à déplacer le Picturephone lui-même.

En clair, cela ressemblait à un FaceTime avec un écran un peu plus grand. A une différence de taille : le service était loin d’être accessible au plus grand nombre. Après la démonstration en public de 1964, Bell Labs avait installé des cabines de Picturephone dans quelques grandes villes américaines : pour la « modique » somme de 27 dollars, on pouvait passer un appel téléphonique de 3 minutes entre New York et Chicago. Cela restait donc une expérience luxueuse pour des utilisateurs curieux.

40 ans plus tard, la visioconférence s’impose

A ce moment, les ingénieurs d’AT&T y croyaient pourtant dur comme fer. En 1970, ils ont lancé la deuxième version du Picturephone, le premier appareil de visioconférence destiné à être installé dans les entreprises. Plusieurs options étaient alors proposées pour améliorer l’expérience : il était par exemple possible de passer en mode « privé », en coupant le son ou l’image, et même de partager un document à l’écran grâce à un miroir placé au-dessus de la caméra.

Mais facturé à 160 dollars, ce service de chat vidéo en face à face n’a pas rencontré son public. Seule une poignée d’entreprises se sont montrées intéressées par le produit, si bien que le service a fermé quelques années plus tard. Le Picturephone était tout bonnement hors de prix.

Il a fallu 40 ans pour que le rêve de Bell Labs devienne réalité : créer le premier téléphone fabriqué en masse pour le chat vidéo. Pendant la pandémie, la visioconférence a atteint son heure de gloire chez les entreprises où les collaborateurs ne pouvaient plus se réunir en physique dans les bureaux.




Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page