High Tech

Verrouillés en « mode Dieu », les coureurs piratent leur

Les propriétaires de NordicTrack n'abandonnent pas encore le combat.
Agrandir / Les propriétaires de NordicTrack n’abandonnent pas encore le combat.

Sam Whitney | Getty Images

JD Howard voulait juste regarder des tutoriels sur la sécurité du cloud. Howard, un travailleur de l’industrie de la construction en congé sabbatique, a dépensé 4 000 $ pour un tapis roulant NordicTrack X32i, attiré par son écran HD de 32 pouces et la possibilité d’exercer son corps et son esprit. Son plan était de passer son temps hors du travail à faire de l’exercice tout en regardant des vidéos techniques à partir de plateformes d’apprentissage telles que Pluralsight et Udemy. Mais son tapis roulant avait d’autres idées.

Malgré un énorme écran attaché, le matériel de NordicTrack pousse les gens à s’abonner à un logiciel d’exercice exploité par iFit, sa société mère, et ne vous permet pas de regarder des vidéos à partir d’autres applications ou de sources externes. Le contenu d’iFit comprend des cours d’exercices et des itinéraires de course, qui modifient automatiquement l’inclinaison du tapis roulant en fonction du terrain à l’écran. Mais Howard, et de nombreux autres propriétaires de NordicTrack, n’ont pas été attirés par le matériel par les vidéos d’iFit. Ils ont été attirés par la facilité avec laquelle les appareils de fitness étaient à pirater.

wired logo

Pour entrer dans son X32i, tout ce que Howard avait à faire était d’appuyer 10 fois sur l’écran tactile, d’attendre sept secondes, puis d’appuyer 10 fois de plus. Cela a déverrouillé la machine, laissant Howard accéder au système d’exploitation Android sous-jacent. Ce mode privilège, une sorte de mode Dieu, donnait à Howard un contrôle total sur le tapis roulant : il pouvait charger des applications et, à l’aide d’un navigateur intégré, accéder à tout et n’importe quoi en ligne. « Ce n’était pas compliqué, dit Howard. Après avoir accédé au mode privilège, il a installé un navigateur tiers qui lui a permis d’enregistrer des mots de passe et de lancer ses vidéos de sécurité cloud bien-aimées.

Bien que NordicTrack n’annonce pas le mode privilège comme une fonctionnalité client, son existence n’est pas exactement un secret. Plusieurs guides non officiels expliquent aux gens comment accéder à leurs machines, et même les pages d’assistance d’iFit expliquent comment y accéder. La raison pour laquelle Howard a acheté le X32i, dit-il, était qu’il pouvait accéder au mode Dieu. Mais les bons moments n’ont pas duré longtemps.

Depuis octobre, NordicTrack met automatiquement à jour tous ses équipements d’exercice – ses vélos, ses vélos elliptiques et ses rameurs sont tous équipés de grands écrans – pour bloquer l’accès au mode privilège. Cette décision a rendu furieux les clients qui se battent maintenant et trouvent des solutions de contournement leur permettant de contourner la mise à jour et de regarder ce qu’ils veulent pendant qu’ils s’entraînent.

« J’ai obtenu exactement ce pour quoi j’ai payé », dit Howard, ajoutant qu’il possédait déjà un tapis roulant « merdique » sans écran avant d’acheter le modèle connecté à Internet et qu’il est également abonné au logiciel iFit. « Maintenant, ils essaient de retirer [features] qui sont d’une importance capitale pour moi. Je ne suis pas d’accord avec ça.

Un autre propriétaire de NordicTrack, qui a demandé à ne pas être nommé, dit que le tapis roulant est l’un des achats les plus chers qu’il ait jamais fait, et il a été « scandalisé » lorsque la mise à jour l’a empêché, lui et son partenaire, de regarder Netflix, YouTube et le football de la Premier League anglaise. faits saillants pendant qu’ils travaillaient. « Vous avez en fait poussé une mise à jour pour m’empêcher de faire cela, ce qui est vraiment bizarre », dit-il. « C’est tellement frustrant parce que ce bel écran est là. »

Ils ne sont pas seuls dans leurs plaintes. Ces dernières semaines plusieurs fils et des postes se lamenter La décision de NordicTrack et iFit de verrouiller le mode privilège est apparue en ligne. Les clients se plaignent d’avoir dépensé des milliers de dollars pour leurs machines et devraient pouvoir en faire ce qu’ils veulent, beaucoup affirmant que le fait de pouvoir regarder leurs émissions préférées signifie qu’ils sont plus susceptibles de passer du temps à s’entraîner. Certains disent qu’ils ont apprécié la possibilité de diffuser les vidéos d’exercices d’iFit sur un écran plus grand ; d’autres disent qu’ils veulent utiliser leurs tapis roulants pour les appels Zoom. Beaucoup se plaignent que, contrairement aux mises à jour logicielles précédentes, celui qui bloque le mode privilège leur a été imposé.

« Le blocage du mode privilège a été automatiquement installé car nous pensons qu’il améliore la sécurité et la sécurité lors de l’utilisation d’équipements de fitness comportant plusieurs pièces mobiles », a déclaré un porte-parole de NordicTrack et iFit. La société n’a jamais commercialisé ses produits comme pouvant accéder à d’autres applications, ajoute le porte-parole. « Comme il n’y a aucun moyen de savoir quel type de changements ou d’erreurs un consommateur pourrait introduire dans le logiciel, il n’y a aucun moyen de savoir quels problèmes spécifiques pourraient causer l’accès au mode privilège », a déclaré le porte-parole. « Par conséquent, pour maintenir la sécurité, la sûreté et la fonctionnalité de la machine, nous avons restreint l’accès au mode privilège. » Le porte-parole souligne également que le mode privilège n’a « jamais été conçu comme une fonctionnalité destinée aux consommateurs ». Il a plutôt été conçu pour permettre à l’équipe du service client de l’entreprise d’accéder à distance aux produits pour « dépanner, mettre à jour, réinitialiser ou réparer notre logiciel ».


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page