Mobilité

Starship : SpaceX se prépare au premier essai complet des 33

Starship : SpaceX se prépare au premier essai complet des 33 moteurs de son lanceur Super Heavy


Après plus d’un an et demi d’attente, le

premier vol orbital du Starship
se rapproche. D’après les derniers indices, le vaisseau spatial avec lequel
Elon Musk compte envoyer des astronautes sur la Lune et de nombreux autres
humains sur Mars pourrait effectuer son premier vol dans l’espace d’ici
quelques semaines. SpaceX procède actuellement aux derniers contrôles
préliminaires pour s’y préparer.


Selon des informations et l’activité constatée sur le site Starbase de
SpaceX au Texas, une mise à feu statique du Booster 7, un prototype du
lanceur Super Heavy, pourrait avoir lieu dès cette semaine. Les autorités
locales ont annoncé
la fermeture possible de l’autoroute et de la plage près de Starbase de
mercredi à vendredi ainsi que lundi et mardi prochains. Selon

The Information
, le tir d’essai est prévu pour vendredi. SpaceX n’a rien annoncé
officiellement pour le moment.


Le premier vol orbital dépendra de cette mise à feu statique


Lors d’un tir statique, le booster est arrimé au sol tandis que ses moteurs
sont brièvement allumés pour les tester et recueillir des données sur leurs
performances en vue du lancement. SpaceX a effectué des essais de

mise à feu
du Booster 7 l’année dernière, mais une partie seulement des 33 moteurs
qu’il est censé utiliser ont été allumés. Cette nouvelle mise à feu
statique serait la première à les faire tous vrombir.


En cas de succès, SpaceX aurait passé l’un des derniers obstacles pour
obtenir le feu vert de la Federal Aviation Administration au vol orbital
qui pourrait intervenir, selon

Elon Musk
, fin février ou début mars.


Le Starship pourra décoller et effectuer une brève incursion dans l’espace
avant de se poser sur une barge dans l’océan Pacifique, au large d’Hawaï.
La lanceur Super Heavy se séparera du vaisseau peu après le lancement et
tentera d’atterrir sur une plate-forme de forage modifiée dans le golfe du
Mexique.


En cas de succès de cet essai, d’autres vols devraient avoir lieu courant
2023 en vue de préparer le Starship pour la mission

dearMoon
qui doit envoyer un équipage de touristes autour de la Lune. A plus longue
échéance, le vaisseau doit participer au programme Artemis de la Nasa, qui
vise à ramener des astronautes sur la surface de la Lune dès 2025.



Article de CNET.com adapté par CNETFrance


Image :
SpaceX


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page