Mobilité

Nick Cave qualifie la chanson de ChatGPT écrite dans son

Nick Cave qualifie la chanson de ChatGPT écrite dans son style de « parodie grotesque »


«

Cette chanson est une connerie, une parodie grotesque de ce qu’est
l’être humain

». Ces mots cinglants sont ceux de Nick Cave à propos d’une chanson créée
par le chatbot ChatGPT « dans le style de Nick Cave ». L’artiste
australien s’est exprimé via son site web

The Red Hand Files
, où il dialogue avec ses fans sur toutes sortes de sujets.


La chanson, soumise par un certain Mark en Nouvelle-Zélande, n’est pas la
seule composée par ChatGPT que les fans ont partagée avec le rockeur de 65
ans. Il en a reçu des dizaines depuis la sortie du nouvel outil d’OpenAI.


ChatGPT peut rédiger des dissertations, raconter des blagues, écrire de la
poésie, du code informatique et des chansons « dans le style de Nick Cave » Depuis son lancement en novembre, le
chatbot suscite stupéfaction et engouement.


Nick Cave : « ChatGPT n’a pas d’être intérieur »


Si Nick Cave reconnaît que

ChatGPT
peut probablement écrire des sermons ou des nécrologies acceptables, il est
fermement ancré dans le camp de ceux qui ne voient pas les outils d’IA être
distingués pour leur créativité. «

Les chansons naissent de la souffrance, ce qui signifie qu’elles sont
fondées sur la lutte humaine complexe et interne de la création et,
pour autant que je sache, les algorithmes ne ressentent rien

», écrit-il. «

Les données ne souffrent pas. ChatGPT n’a pas d’être intérieur, il n’a
été nulle part, il n’a rien enduré, il n’a pas eu l’audace d’aller
au-delà de ses limites, et donc il n’a pas la capacité d’une expérience
transcendante partagée, puisqu’il n’a pas de limites à transcender.

»


Rappelons que

ChatGPT
n’a pas de créativité au sens humain du terme. Il s’agit d’un modèle de
langage dont l’algorithme réalise une prédiction à partir d’une requête qui
lui est soumise. Il invente une suite la plus logique et crédible possible
à partir des données qui ont servi à l’entraîner. C’est pour cela que,
comme le reconnaît OpenAI, le chatbot «

écrit parfois des réponses plausibles mais incorrectes ou absurdes

».


«

Écrire une bonne chanson n’est pas du mimétisme, de la réplication ou
du pastiche, c’est le contraire

», écrit Nick Cave. «

C’est un acte d’auto-meurtre qui détruit tout ce que l’on s’est efforcé
de produire dans le passé. Ce sont ces départs dangereux, à couper le
souffle, qui catapultent l’artiste au-delà des limites de ce qu’il ou
elle reconnaît comme étant son moi connu

».




Article de CNET.com adapté par CNETFrance


Image : Mairo Cinquetti/SOPA Images/LightRocket via Getty Images


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page