Mobilité

L’avenir des trottinettes en libre-service est entre les

L'avenir des trottinettes en libre-service est entre les mains des Parisiens

Les trottinettes électriques en libre-service font débat depuis leur arrivée sur la voie publique. De nombreuses villes ont d’ailleurs décidé de les interdire, c’est le cas par exemple de Barcelone ou de Nice.

Un vote en avril 

Elles se retrouvent rapidement à traîner partout, au milieu des trottoirs, sur la route et parfois même dans les espaces verts ou dans la mer comme c’est le cas à Marseille. Outre cette anarchie liée au stationnement, des questions de sécurité évidentes se posent avec une hausse inquiétante des accidents (+180 % depuis 2019). 

Résultat, la Marie de Paris a décidé de responsabiliser les citoyens en leur demandant de voter le 2 avril prochain sur leur sort. La question sera simple : faut-il, oui ou non, continuer avec les trottinettes en libre-service ? 

Rappelons par ailleurs que la capitale a déjà régulé le nombre de trottinettes en libre-service avec désormais trois opérateurs (Lime, Dott et Tiers) qui ne peuvent exploiter que 5 000 engins chacun. 

Source


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page