Mobilité

Iceberg A-81 : un géant de la taille de Londres s’est

Iceberg A-81 : un géant de la taille de Londres s’est détaché de l'Antarctique


Notre planète compte un nouvel iceberg géant qui s’est détaché de la
barrière de Brunt dans

l’Antarctique
le 22 janvier. Le British Antarctic Survey (BAS) qui surveille la zone l’a

annoncé
en précisant que sa superficie était de 1 550 km², ce qui équivaut à celle
de Londres. L’U.S. National Ice Center lui a donné
un nom officiel : Iceberg A-81.


La rupture s’est produite le long d’une faille connue sous le nom de Chasm
1 qui a commencé à se développer dans les années 1970. La fissure qui a
conduit à la création de cet

iceberg
est apparue initialement en 2019. La barrière de Brunt étant
particulièrement épaisse (150m), il aura fallu plusieurs années pour la
rupture se produise.


Iceberg A-81 n’est pas lié au réchauffement climatique


En 2016, le BAS a déplacé la station de recherche Halley vers un endroit
plus stable en réponse à l’élargissement de la faille Chasm-1. Les
chercheurs de la station surveillent la plateforme de glace à l’aide
d’instruments GPS. Ces données, associées à l’imagerie satellitaire, aident
les scientifiques à comprendre ce qui se passe avec le mouvement de la
glace et le vêlage des icebergs. La station Halley compte actuellement 21
personnes.


Le BAS a tweeté une animation montrant le mouvement de l’iceberg sur la
base des informations GPS.


Chaque événement en

Antarctique
fait resurgir le spectre du réchauffement climatique. Mais le BAS se veut
rassurant : «

Cet événement de vêlage était attendu et fait partie du comportement
naturel de la plateforme glaciaire de Brunt. Il n’est pas lié au
changement climatique

», a déclaré le glaciologue Dominic Hodgson.




Article de CNET.com adapté par CNETFrance


Image Une : Nasa Earth Observatory


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page