High Tech

Google menace de licencier des employés non vaccinés

Les employés de Google qui n’ont pas été vaccinés pourraient être mis en congé forcé puis licenciés de l’entreprise s’ils ne respectent pas ses règles COVID-19, selon une note interne obtenu par CNBC. La politique aurait une incidence sur les employés qui seraient tombés sous la juridiction de Le mandat vaccinal du président Biden, lequel est actuellement confrontés à des défis au Sénat et au système judiciaire.

Selon la note, Google a donné à ses employés jusqu’au 3 décembre pour télécharger une preuve de vaccination ou recevoir l’approbation d’une exemption médicale ou religieuse. L’entreprise dit que toute personne qui ne fait aucune de ces choses d’ici le 13 janvier sera placée en congé administratif payé de 30 jours. S’ils ne sont toujours pas en conformité après les 30 jours, ils pourraient faire face à un congé sans solde pouvant aller jusqu’à six mois, puis être licenciés, selon CNBC.

Google ne nie pas la politique. La porte-parole de Google, Lora Lee Erickson, a déclaré Le bord:

Comme nous l’avons déjà dit, nos exigences en matière de vaccination sont l’un des moyens les plus importants pour assurer la sécurité de notre personnel et assurer le fonctionnement de nos services. Nous nous engageons à faire tout notre possible pour aider nos employés qui peuvent se faire vacciner à le faire, et soutenons fermement notre politique de vaccination.

Le rapport de CNBC souligne qu’il peut y avoir des options pour les employés non vaccinés – alors que l’entreprise s’attend à ce que le mandat du président s’applique à presque tout le monde, les employés peuvent rechercher des postes qui ne sont pas couverts par celui-ci, vraisemblablement en dehors d’un bureau. S’ils en trouvent un (ou en ont déjà un), ils devraient également pouvoir faire le travail à distance. Google exige que les employés de bureau soient vaccinés, affirmant que les tests fréquents ne sont pas une alternative acceptable. Il existe également la possibilité de demander une dérogation.

Bien que la société n’a pas déterminé quand les employés devra revenir au bureau après l’émergence de la variante omicron, elle s’attend à ce qu’une grande partie de sa main-d’œuvre effectue au moins une partie du travail en personne. Cependant, CNBC dit que même les travailleurs à distance devront être vaccinés s’ils relèvent du mandat.

Les exigences en matière de rémunération et de vaccination ont été des problèmes brûlants au sein de l’entreprise – au cours d’une entreprise à mains nues, les dirigeants ont répondu à la question de savoir si Google prévoit d’augmenter les salaires pour correspondre à l’inflation (la société a dit qu’elle n’avait pas l’intention de le faire). CNBC a également rapporté le mois dernier qu’un manifeste de mandat anti-vaccin, signé par des centaines d’employés, a été partagé au sein de Google.


Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page