Informatique

Chaîne d’approvisionnement de l’électronique : pourquoi ça

Chaîne d'approvisionnement de l'électronique : pourquoi ça ne s'arrange pas

La chaîne d’approvisionnement mondiale de l’électronique et de l’informatique commence à se stabiliser, bien que des soubresauts demeurent. La bonne nouvelle est que même si la demande devrait rester forte et que les problèmes persisteront jusqu’en 2023, la disponibilité devrait s’améliorer.


C’est ce qui ressort d’une analyse de Supplyframe, un écosystème industriel destiné aux entreprises qui conçoivent, fournissent, commercialisent et vendent des produits dans la chaîne de valeur électronique mondiale. Les facteurs persistants à l’horizon 2023 pourraient être l’allongement des délais, l’incertitude géopolitique et l’augmentation des coûts de logistique et de main-d’œuvre, même si les pressions semblent s’atténuer.


« La chaîne d’approvisionnement en composants électroniques s’améliore, mais lentement et de manière inégale », déclare Steve Flagg, PDG et fondateur de Supplyframe. « La chaîne d’approvisionnement électronique existe dans un environnement compliqué et volatile dans lequel des événements imprévus et en constante évolution continuent d’avoir un impact sur la capacité, les coûts, les délais et d’autres considérations. Les contraintes et les pénuries ne sont pas terminées. Et un rééquilibrage des stocks et des corrections du marché des composants est en cours. »

Augmentation de la disponibilité et baisse des prix


Le Commodity Intelligence Quarterly (CIQ) Q3 de Supplyframe, indique un raccourcissement des délais, une stabilisation des prix et une baisse de la demande pour certains composants électroniques. La demande de condensateurs et de résistances a diminué de 12 % par rapport au trimestre précédent. La demande globale de mémoires a baissé de 6 % entre le premier et le deuxième trimestre et devrait encore diminuer de 2 % au troisième trimestre.


La baisse de la demande dans la chaîne d’approvisionnement est liée à l’augmentation de la disponibilité et à la baisse des prix, ce qui a des effets secondaires sur l’électronique grand public. Néanmoins, la demande a augmenté dans d’autres domaines, notamment les dispositifs logiques programmables, qui ont connu une hausse de 9 % de la demande depuis le trimestre précédent.


« Il est temps pour les fabricants de renforcer leur résilience », déclare M. Flagg. « Pour ce faire, les fabricants d’appareils qui s’appuient sur des composants électroniques doivent utiliser de nouvelles formes d’intelligence pour éclairer les décisions qu’ils prennent pendant la conception de nouveaux produits et qui pourraient affecter le cycle de vie de leurs produits en aval. »


Pour les consommateurs finaux, tout ceci laisse entrevoir la lumière au bout du tunnel. Les premières indications d’un refroidissement de l’inflation, les prix étant restés globalement stables en juillet. Si l’on ajoute à cela la baisse de la demande et l’apaisement des tensions dans la chaîne d’approvisionnement pour un certain nombre de catégories, les premières indications laissent entrevoir un retour à un semblant de normalité sur le marché en 2023.


Source : « ZDNet.com »




Source link

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page